Blog
Juin 18

Séminaire des Jeunes Ambassadeur·rice·s de l’OFAJ à Strasbourg (30 – 31 mai 2018)

Après de joyeuses retrouvailles en début d’après-midi, près de cinquante Jeunes Ambassadeur·rice·s de l’OFAJ ont débuté leur séminaire de mi-mandat à Strasbourg le mercredi 30 mai 2018. Le séminaire est une étape importante, permettant de revenir sur les actions déjà réalisées ou à venir,

c’est pourquoi une réflexion a été menée en groupe sur différents thèmes afin d’améliorer le réseau (communication, information sur les programmes de l’OFAJ, retour sur les difficultés rencontrées, …).

L’occasion était dès lors toute trouvée pour échanger sur le projet « Élysée 2.0.19 », projet porté par les Jeunes Ambassadeur·rice·s. En effet, c’est grâce à eux que le projet pourra se réaliser sur le terrain, dans chacune des régions de France et d’Allemagne. Nous avons mis à profit le temps à Strasbourg pour un atelier sur ce thème, mais également pour repasser en revue l’organisation et le déroulement en détail de la campagne afin de mettre tout le monde au même niveau. Cet échange s’est poursuivi en petits groupes par l’élaboration d’une affiche pour un évènement à réaliser dans le cadre du projet «  Élysée 2.0.19 », le moment de voir toute la créativité des jeunes ambassadeur·rice·s à l’œuvre ! Les Jeunes Ambassadeur·rice·s ont ainsi pu échanger et confronter leurs idées, puis présenter leur affiche aux autres groupes.

Atelier sur le projet « Élysée 2.0.19 ».

Nawel Rafik-Elmrini, adjointe au maire de Strasbourg en charge des affaires européennes et internationales, est venue saluer et féliciter les Jeunes Ambassadeur·rice·s pour leur engagement dans les relations franco-allemandes. La journée s’est achevée avec l’arrivée de Béatrice Angrand, secrétaire générale de l’OFAJ, dans la joie et la bonne humeur autour de flammekueche.

De gauche à droite : Luisa Jendrek (OFAJ), Sophia Braun, Grégory Jourdain-Sivet, Philip Wegmann, Aurore Monflier (OFAJ), Stephanie Schaal (OFAJ) et Nawel Rafik-Elmrini (Ville de Strasbourg).

Le lendemain, l’euroscepticisme avait été choisi comme thème de travail. La matinée a été animée par Francis Gutman, conférencier de la Commission européenne, et Andreas Marchettide l’entreprise sociale « politglott », qui ont pu éclairer les débats grâce à leur expertise en ce domaine. Elsa Schalck, vice-présidente de la Région Grand Est, était également présente pour expliquer la mise en œuvre concrète de la coopération franco-allemande dans cette région transfrontalière.

De gauche à droite : Béatrice Angrand (OFAJ), Andreas Marchetti („politglott“), Francis Gutmann (Commission euorpéenne).

Après le déjeuner, le travail s’est poursuivi sous forme d’ateliers. Il s’agissait d’une part de finaliser le travail sur les affiches réalisées la veille, et d’autre part de faire une simulation de rencontre avec des personnes eurosceptiques, afin de réfléchir ensemble aux réponses à apporter.

Après le dîner, les jeunes ambassadeurs se sont réunis en groupe pour finaliser l’organisation des ateliers qu’ils allaient animer lors de la rencontre EYE (European Youth Event) au Parlement européen le vendredi 1er et le samedi 2 juin. En effet, trois groupes de Jeunes Ambassadeur·rice·s y ont proposés trois ateliers différents :

  • Les humains détruisant la terre, un cinquième crime international ?
  • Erasmus+ pour tous, un rêve ou une réalité dans le futur ?
  • L’espoir sans la mémoire, c’est comme la mémoire sans l’espoir : que peut apprendre l’Europe de son passé ?

Ainsi, la fin du séminaire n’annonçait donc pas la fin de la rencontre puisque les Jeunes Ambassadeur·rice·s sont resté·e·s jusqu’au samedi dans la capitale européenne afin d’animer ces ateliers et de participer au EYE.

Un prochain séminaire est déjà prévu en octobre pour la promotion 2018-2019. N’hésitez pas à postuler pour devenir Jeune Ambassadeur·rice, les candidatures sont ouvertes ici jusqu’à la mi-août !

About The Author

Cette campagne s’adresse à tous les jeunes, venant d’horizons divers et ayant en commun de vouloir faire entendre leur voix en avançant leurs idées pour un nouveau Traité de l’Élysée !

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *